samedi 30 mars 2013

Le DICO de ce qui n'a PAS de NOM

C'est une auteure aimable (et admirable), croisée au salon du livre qui a suggéré cette idée en apercevant le Dico des mots qui n'existent pas (et qu'on utilise quand même) : "il faudrait faire un dictionnaire de ce qu'on ne peut pas nommer ou de ce qui n'a pas de nom". L'inverse du dico des mots qui n'existent pas, en somme, qui n'est rien d'autre que le dictionnaire des noms qui n'ont pas de définition. Et quand on parle de "ce qu'on ne peut pas nommer", on ne pense pas à Voldemort, dont on ne doit pas prononcer le nom, parce que c'est mal. Là, il s'agira plutôt de choses qui existent, mais qui n'ont pas de nom. Notre auteure pensait plutôt à des phénomènes paranormaux, du genre: retour de NDE ou EPM (Near Die Experience ou Expérience Proche de la Mort). Comment nommer, effectivement, des phénomènes à peine réels, qui n'ont pas de noms pour la bonne raison qu'il est assez rare de les observer, comme les esprits, les fantômes, les revenants, etc. - "I see dead people". 

Mais finalement, au-delà des phénomènes paranormaux, il y a beaucoup de phénomènes normaux dont on n'a pas le nom; des expériences que tout le monde a vécues, des choses que tout le monde connaît, et pourtant, qu'on n'arrive pas à nommer, parce qu'il n'y a pas de mot pour les désigner. C'est ce qu'on essaiera de faire.
à suivre...      

5 commentaires:

  1. Très chouettes, ces Converses portées sur France 2 ce midi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) Je sais: ça faisait tâche...

      Supprimer
    2. Ah non pas du tout ! Ca ressemblait plutôt à une touche de classe dans un JT de 13h qui est... euh... un JT de 13h, donc quelque chose qui entretient de légers conflits avec la convenance.

      Mais comme j'ai finalement assez peu souvent regardé ce JT sur cette chaine, j'ai cru un instant qu'à la fin de l'entretien tu étais censé t'installer derrière un piano pour entonner une chansonnette. J'avoue avoir attendu ce moment avec une certaine impatience :)

      Supprimer
    3. Au mieux, j'aurais pu faire un peu de violoncelle...

      Supprimer
  2. NB : Il me semble qu'on trouve chez Clarice Lispector l'évocation de sentiments qui n'ont pas de nom (le sentiment qu'on a, par exemple, quand quelqu'un qui provoque sur nous une assez forte répulsion nous offre un cadeau merveilleux). Mais elle ne fait cela que pour les sentiments.

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget