samedi 9 avril 2011

Philosophie de Walt Disney: "miroir, mon beau miroir..." (partie 2)

Le miroir de la reine et le portrait de Dorian Gray

Quand je me regarde dans le miroir, mon reflet n'est pas vraiment moi. De toute façon, l'image est inversée. Ce n'est qu'une image, un reflet, une ombre. D'ailleurs, la méchante reine ne se voit même pas dans son miroir magique. Elle voit toujours quelqu'un d'autre ; le miroir, souvent représenté sous la forme d'un visage masculin. N'est-ce pas toujours le cas? Sartre dit en ce sens que la relation qu'on a avec soi-même implique toujours le fait de "ne pas être sa propre coïncidence". Derrière cette formule obscure, il y a l'idée qu'il est sans doute bien difficile de se voir tel qu'on est et quand on essaie de se regarder "en face", on voit toujours quelqu'un d'autre ; celui qu'on voudrait être, celui qu'on croit être ou celui qu'on était. Pensons à la fameuse scène de Taxi driver quand de Niro se regarde dans la glace, avec son flingue - "you're talking to me?" On ne peut pas se regarder en face; physiquement, je veux dire. On ne peut regarder que son reflet qui n'est plus tout à fait soi-même.

Même si le miroir prétend dire toujours la vérité, il se trompe donc un peu: la méchante reine n'est pas si "belle" que ça, puisqu'elle est méchante. Quand elle apporte une pomme empoisonnée à Blanche-Neige, elle croit sans doute s'être enlaidie, mais c'est plutôt son vrai visage qu'elle montre alors - aussi laide que ces candidats de télé-réalité qui, décidément, ne sont pas des belles personnes.
D'ailleurs, c'est sans doute au sens moral que Blanche-Neige est, selon le miroir, plus belle que sa belle-mère. Physiquement, on n'en est jamais convaincu. Blanche-Neige est plutôt nuche-nuche et pas forcément très "belle". C'est que la beauté s'entend en plusieurs sens. Dans Le Banquet, Platon affirme ainsi que celui qui tombe amoureux d'un beau corps, doit comprendre que c'est la beauté de l'âme qui s'y reflète. Et ce qui peut être vraiment beau, c'est-à-dire bon, moral, ce sont des actes, des paroles ou des lois. D'ailleurs, quand quelqu'un fait quelque chose de mal, on dira volontiers: "ce n'est pas beau ce qui tu as fait" ou "c'est vilain!" Dans cette mesure, la beauté de la reine face à son miroir se réduit à l'apparence de son corps, tandis que son apparence de vieille femme reflète ce qu'elle est vraiment. C'est le miroir de son âme.
Et là, on aurait du mal à ne pas évoquer le roman d'Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray, qui reprend le thème du miroir ou de l'image comme reflet de l'âme et de l'intériorité. Vous connaissez peut-être l'histoire: le jeune homme fait peindre son portrait et par la suite, la peinture aussi "magique" que le miroir de la méchante reine, vieillit à la place de Dorian Gray qui reste jeune, tandis que tous les autres personnages fanent avec le temps. C'est la partie la plus "fantastique", spectaculaire de l'histoire. Mais l'intérêt n'est pas tellement que Dorian Gray reste éternellement jeune - comme le voudrait sans doute la marâtre de Blanche-Neige. C'est plutôt que son portrait soit le reflet de son âme. Ce qui , au départ, n'est qu'une image, une copie, une représentation de l'apparence physique de Dorian Gray, se révèle être l'expression, la manifestation ou l'apparition de son intériorité. Plus que son vieillissement, c'est son côté sombre, sa déchéance morale qui se manifeste dans ce portrait. tandis que tous les autres personnages, hommes et femmes, sont amoureux de sa beauté physique, il conserve en secret son portrait qu'il regarde de temps en temps. Ce sont dans ces moments-là qu'il se retrouve effectivement "face à lui-même". La laideur, la monstruosité - terrifiante dans le film de 1945 - du personnage apparaît sur le portrait qui, comme le miroir magique, dit la vérité. Personne d'autre que Dorian Gray n'a accès au tableau. C'est sa conscience morale, le regard qu'il porte sur lui quand il ose se regarder en face, et qu'il a beaucoup de mal à supporter. Quand il ne regarde pas la toile, il peut continuer à mentir aux autres et à lui-même. Il est décidément bien difficile de se voir tel qu'on est.
Une erreur est survenue dans ce gadget