dimanche 20 décembre 2009

Ouest France

Philosophie. Ce petit traité, rédigé par Gilles Vervisch, prof agrégé, se propose de donner des clés afin de philosopher quotidiennement. Instructif et plein d'humour.

Soyons honnête : Comment ai-je pu croire au Père Noël ? n'a qu'un rapport lointain avec le vieux bonhomme à la barbe fleurie. Hormis les premières pages, qui tentent de répondre à cette angoissante question. Les chapitres suivants, eux, se proposent de réfléchir sur des questions tout aussi cruciales : Comment être soi-même dans une soirée où l'on ne connaît personne ? Ou Puis-je me fier à la météo pour savoir comment m'habiller demain ?

Ceux qui croient trouver des réponses toutes faites en seront pour leurs frais. Comment ai-je pu... est un livre de philosophie. Une matière qui, comme chacun sait, incite à penser par soi-même. Gilles Vervisch préfère donc donner des pistes de réflexion, afin de tenter d'éclairer d'un jour nouveau nos décisions, nos choix, nos renoncements...

Ainsi, le chapitre Comment ai-je pu rester aussi longtemps avec un mec aussi con ? trouve des réponses du côté de la préservation de l'espèce humaine, du fantasme, et même du mythe de la caverne de Platon... Comment échapper à l'ennui du dimanche après-midi va voir du côté de Sisyphe, de l'absurdité de la vie, de notre condition de mortel et pour tout dire, du sens de l'existence.

Il ne faut pas s'y tromper : ceci est de la philosophie. Certains passages nécessitent une lecture attentive, voire plusieurs lectures. Mais Gilles Vervisch a le chic pour vulgariser et faire comprendre. Surtout, la nature l'a doté d'un sens de l'humour corrosif, qu'il sait parfaitement mettre au service de sa discipline.

Florence PITARD.

2 commentaires:

  1. Jolie critique (on dirait que le journaliste a lu le livre !). ça me donne envie de le relire.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, jolie critique, assez juste. Je découvre moi-mêmes certaines qualités du livre que j'ignorais...

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget